Logo Lassurance-Vie.fr

Trouvez l’assurance-vie adaptée à vos besoins

Découvrez notre classement personnalisé selon votre profil

Lancer le simulateur

Répondez à quelques questions pour obtenir vos offres personnalisées

Que choisir en fonction de votre objectif ?

Vous constituer une épargne de sécurité

Votre coussin de sécurité devrait être équivalent à 6 mois de vos dépenses courantes. Il est recommandé de choisir un contrat d’assurance vie à fonds garantis, ou bien un portefeuille prudent, principalement constitué d’obligations qui bénéficient de notations AAA.

Dynamiser votre épargne

Choisissez cet objectif si vous n’avez pas de projet défini à court ou moyen terme. Un contrat d’assurance vie multi-supports en Unités de Compte (UC) permettra d’offrir une diversification de vos placements avec un mixte actions, obligations et supports monétaires.

Financer un achat important

L’horizon de votre investissement est l’élément clé. Vous pouvez privilégier une stratégie d’investissement dynamique lorsque l’horizon est lointain, et progressivement réallouer votre épargne vers des placements plus sécurisés comme des obligations et supports monétaires lorsque l’horizon se rapproche.

Préparer votre retraite

L’horizon de votre départ à la retraite est déterminant. Vous pouvez privilégier une stratégie d’investissement dynamique lorsque l’horizon est lointain, et progressivement réallouer votre épargne vers des placements plus sécurisés comme des obligations et supports monétaires à l’approche de votre retraite.

Transmettre un capital

Il convient d’adapter le portefeuille d’investissement en fonction de l’âge de vos enfants ou petits-enfants, en privilégiant le potentiel de gain lorsqu’ils sont jeunes et la sécurité lorsqu’ils s’approchent de la majorité.

Nos contrats référencés

  • Altaprofits
  • B For Bank
  • Boursorama
  • Generali
  • HSBC
  • La France Mutualiste
  • Mif
  • Placement Direct

Que regarder avant de choisir un contrat d’assurance vie ?

  • Certains contrats comprennent des frais d’entrées ou de sortie, d’autres non. Cette information sera indiquée dans la sélection d’offres qui vous sera proposée.
  • Les frais de gestion sont les frais les plus élevés dans un contrat d’assurance vie, soyez vigilants à bien les comparer.
  • Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Ne prenez pas uniquement en compte le rendement passé pour faire votre choix.
  • La durée d’un contrat peut varier de 2 à 8 ans, choisissez selon votre objectif de rendement et besoin de liquidité.
  • Favorisez les Unités de Comptes pour un placement dynamique, ou le Fonds Euros pour plus de sécurité.

Ils témoignent

« Ce que j'attendais »

Les offres sont claires, suffisantes pour se faire une idée du marché. J'ai évité de perdre du temps à comparer les offres sur chaque site, et j'ai trouvé un bon contrat, merci.

Photo de l'utilisateur

Pascal, Paris

« Très bon site »

Très bon site, je recommande. Les explications sont claires et j’ai été rappelé le soir même.

Photo de l'utilisateur

Steph, Limoges

Comment ça marche ?

  1. Je lance le simulateur
  2. Je compare les tarifs
  3. J'obtiens toutes les informations
  4. Lancer le simulateur

Grâce à Lassurance-Vie.fr, trouvez gratuitement l’assurance-vie qui correspond à vos besoins !

En savoir plus

Comprendre les niveaux de risques de l’assurance vie

Contrairement à ce que laisse suggérer son appellation, l’assurance vie est un placement. Elle obéit à ce titre à la règle sacrée de l’investissement qui lie étroitement le niveau de risque et la perspective de rendement. Autrement dit, plus l’investissement est risqué plus le rendement potentiel est important. C’est pourquoi il existe en principe trois niveaux de risques en assurance vie :

  1. Sécurisé : le capital placé dans votre assurance vie est investi dans des fonds en euros (obligations essentiellement donc des valeurs stables) ce qui génère un rendement modeste (1,80% de moyenne en 2016). Le capital et les intérêts sont garantis. Ce type de contrat s’adresse plutôt à ceux qui font un premier placement et qui disposent d’un patrimoine limité. L’idée ici est de se constituer une épargne avec un placement sur le long terme.
  2. Dynamique : le capital placé dans votre assurance vie est investi dans des unités de compte, autrement dit dans des valeurs boursières (volatiles), ce qui promet un rendement potentiel élevé (3,90% de moyenne en 2016). En contrepartie, le capital et les intérêts ne sont pas garantis. Ce type de contrat s’adresse plutôt à des personnes au patrimoine déjà constitué et qui peuvent se permettre de prendre plus de risques. L’idée est de faire fructifier son épargne plutôt à court terme.
  3. Équilibré : appelé aussi multi-supports, ce type de contrat permet d’investir le capital à la fois en euros et en unités de compte. Le capital et les intérêts sont partiellement garantis en raison d’un risque et d’un rendement potentiel modéré (3% de moyenne en 2016). Pour justifier cette prise de risque (maitrisée), mieux vaut déjà posséder un bien et éventuellement une épargne… et ne pas être trop impatient.

Savoir différencier deux contrats d’assurance vie

Avec plus de 50 millions de contrats ouverts en France, l’assurance vie n’usurpe pas son titre de placement préféré des Français. Pour autant, si une majorité en connaissent le rendement approximatif, savent-ils tous combien elle leur coûte ?

En effet, se concentrer sur le rendement c’est bien mais parfois certaines offres trop performantes se rattrapent sur les frais. Tous consignés dans le contrat, ils vous permettront en dehors du rendement de différencier deux offres et choisir la moins onéreuse. En voici la liste :

  1. Les frais de dossier : exprimés en général sous la forme d’un forfait (exemple : 50 €), ils sont de moins en moins répandus, négociables, voire de plus en plus compensés par une prime à la souscription (exemple 80 € offerts à la signature).
  2. Les frais d'entrée : un pourcentage est prélevé sur votre premier versement, parfois jusqu’à 3% (au-delà c’est beaucoup !) qui compte tenu des rendements ne sera compensé qu’après 1 an. L’idéal est d’obtenir un taux sous la barre des 1% mais de nombreux contrats proposent désormais 0% de frais d’entrée et de versement.
  3. Les frais de gestion et d’arbitrage : chaque année, un pourcentage est prélevé au titre de la gestion de votre assurance vie, entre 0 et 1% /an mais sur le long terme il s’agit du coût le plus important.

Attention, si vous disposez d’un contrat multi-supports des frais différents peuvent être appliqués entre la gestion des fonds euros et des unités de compte. Toujours pour les contrats multi-supports, peuvent être demandés des frais d’arbitrage (1% en moyenne) au moment de choisir, selon les tendances des marchés, de répartir le capital entre fonds en euros et unités de comptes.